Translate

Homme debout

lundi 7 janvier 2019

De 2019...

Bonne et heureuse année 2019 !


2018 nous a demandé d'écouter et de suivre notre cœur. Ce n'est jamais la voie la plus facile, car elle demande de prendre de la hauteur afin de passer au-dessus des obstacles liés à nos propres croyances. Vous avez suivi votre cœur telle une balise dans la nuit, vous faisant même vivre par-foi des véritables épreuves de FOI.


2019 nous demande la confirmation de ce choix de cœur... Il est de l'engagement ou du ré-engagement, d'un enracinement profond. Cette nouvelle année est une année 3. Ce chiffre représente la créativité, la mise en oeuvre. Mais sans enracinement dans ses profondeurs, les projets n'ont pas assez de fondations pour voir le jour.

Qui dit enracinement, dit entrer dans ses terres intérieures et donc oui il est possible d'y trouver en premier lieu des mémoires ignorées, refoulées, personnelles ou universelles. Le travail a d'ailleurs déjà commencé depuis le mois dernier depuis la nouvelle lune de Décembre. Il est véritablement question d'aller plus loin dans nos pardons intérieurs. 

C'est un peu à l'image d'un racine qui ayant épuisé les ressources de la Terre de surface, est contrainte de percer très méticuleusement une strate rocailleuse pour accéder à d'autres terres, plus riches, afin de pouvoir croître à nouveau et s'élargir.

C'est aussi par ailleurs se donner plus de chance de rencontrer les racines des arbres voisins, de communier, de partager, de co-créer... Le 3 est aussi le chiffre de la communication, du lien à l'autre.

La notion d'engagement précédemment citée est très importante car elle est l'axe vertical qui pousse mes racines vers le bas et me confère assise et force. Quel que soient les choix que j'ai pu faire en 2018, cette nouvelle année, déjà très exigeante vous demande de les poser en Soi.


Au regard de tous les mouvements extérieurs qui se produisent depuis quelques temps, comprenez bien que plus le vent est fort, plus je dois aller chercher dans mes profondeurs pour y trouver nourriture, puissance, sérénité. Rester droit, vrai. Les vieilles feuilles désuètes seront emportées mais mon axe et mon essence restent intacts et d'autant plus apparents.

Accepter la lenteur, le silence et la communion véritable avec Soi et les Autres. 

Une nouvelle marche nous conduisant vers nous-même et sa fructification...



mercredi 19 décembre 2018

Hymne au masculin...

Moi, femme, féminin en réveil, 
Je prends le temps ici et maintenant,
De te dédier ces quelques mots
Telle une sève qui s'écoule de mon ventre 
et chante ton hymne.
Ô toi homme, masculin en résurrection.

Il est temps que le cœur des femmes te reconnaissent,
Te dédie la place qui te revient depuis si longtemps.
Nous t'avons élevé au rang d'ennemi,
à tel point qu'à ce jour nous pensions complètement t'avoir perdu.
Nous nous relevons à peine de millénaires d'écrasement.
Et oui c'est vrai, nous t'en avons voulu.

Nous avons fait reposé sur toi toute la responsabilité
et le poids de nos échecs.
Alors la femme se dérobant sous tes yeux,
tu t'es réfugié sur une île de sécheresse,
si loin de ton cœur qui n'en pouvait plus,
du fardeau ainsi porté.

Alors tu t'es investi de rôles, tantôt chevalier,
tantôt meurtrier.
"Que faut-il faire pour réveiller ma déesse,
Ma belle que j'ai perdu depuis le fond des âges ?"
Alors tu as essayé tant bien que mal...
Mais tu vois maintenant, elle se réveille... ici et là, tu as réussis !

Oui je sais tu es bien harassé d'avoir tant œuvrer
sans même un seul regard d'amour confié.
Alors que les yeux de la belle s'embrasent à nouveau,
Je me fais épaule maintenant pour te relever,
moi féminin resurgit grâce à Toi.
Courage mon homme, les temps à venir sont les tiens.

Je me fais alcôve pour que tu viennes te ressourcer,
mais aussi socle pour que tu puisses t'ériger.
Toi, puissance, toi, semence.
Pare-toi à nouveau d'or et de Lumière,
non plus pour partir au combat,
mais, toi, Roi que tu Es, investis le royaume de mon Cœur qui te revient de droit.

Je suis Femme, Déesse, pour te servir et t'honorer,
Je m'en souviens maintenant.
Il n'y a plus de dominant(e) ni de dominé(e),
Ne baisse donc plus les yeux à ma venue,
Car c'est à moi de tomber à tes pieds et de lever mon regard,
En hommage à ta persévérance et à la merveille que tu Es.

Je sais qu'aujourd'hui, ta femme retrouvée, 
ton cœur d'homme,
Oseras à nouveau être un conquérant,
Et ainsi veiller que ta Bien-Aimée ne se rendorme pas,
et que l'Amour puisse s'infiltrer librement
dans le cœur du vivant.





mardi 18 décembre 2018

Qui suis-je.. ?

En cette fin d'année plutôt houleuse au niveau social et politique, qu'ai-je à comprendre sur moi-même et au niveau universel... 

En tant que thérapeute holistique je constate une similitude remarquable sur les différents patients qui viennent me consulter : les centres du plexus solaire sont bien malmenés et l'élément feu est en retrait. Qu'est-ce que cela indique ? 

Le centre du plexus solaire est relié à mon identité, au moi-je, aux émotions exprimées ou réprimées, correspondant à la période de l'adolescence dans mon histoire cellulaire, à mon lien Terre-Ciel, la transformation de l'énergie qui entre dans mon corps et son stockage, le soleil qui rayonne, mon charisme. Associé à l'élément feu il me permet d'être dans l'action, de m'exprimer, de me faire respecter et d'être en équilibre dans tous les domaines de mon existence (le feu est entre la terre et le ciel).

La remise en question personnelle et aussi universelle du moi-je, déclenche une sorte de "crise d'adolescence", une sorte de rébellion contre le monde extérieur. Cette confrontation, cette lutte, me confère l'illusion d'être séparé de mon entourage, revendiquant ainsi la croyance d'être libre, bannière au vent, de tout réfuter afin d'acquérir une sorte d'indépendance. 

Très intéressant, surtout en cette période Noël, ou période du "soleil de minuit", symbole de la lumière qui illumine les ténèbres. Ce soleil qui vient éclairer nos ombres, ce dont nous ne connaissons pas encore de nous-même. 

Alors où en êtes-vous dans votre quête de votre vérité ? Accueillez-vous le soleil en vous afin qu'il vienne dissoudre et mettre en Lumière vos parts de vous-même encore inexplorées ? 

Posez les armes et vos bannières, la liberté ne se trouve pas dans la séparation mais dans l'absorption. Inviter la Lumière dans ses ténèbres n'est pas un acte répréhensible, c'est inviter le diamant à se déposer dans son écrin.



mardi 27 novembre 2018

De l'humain...

Qu'est-ce que être humain ?

La question se pose aujourd'hui, à l'heure où sonne le glas de notre environnement, que nous avons épuisé jusqu'au la moindre goutte (tout du moins du visible). Que décidons-nous de faire aujourd'hui ? S'autodétruire ou changer radicalement ? Le désastre écologique nous ramène à nous-même, fatalement.

Mais que pouvons-nous faire, à l'échelle de cette planète, à l'échelle de l'humanité ? 

Je pense qu'il s'agit profondément de déconstruire absolument tous les enchaînements antérieurs qui nous ont menés jusque là. Sortir de tous les codes qui sont inscris partout dans mon corps, dans ma tête.... Les conditionnements liés à l'histoire de l'homme et en rapport à l'environnement qui l'accueille. 

Il est clair que nous allons tout droit dans un mur bien épais qui ne nous épargnera pas. 

Je peux pester contre la pollution, la politique, la pauvreté, les taxes et autres… Mais quelle est mon action concrète pour que cela change ? Finalement même en cela, en maugréant ou en manifestant, nous entrons dans un autre moule qui n'a aucun impact concret… du vent tout cela qui ne sert qu'à nous maintenir dans la croyance du devoir bien accomplit, du "je suis gentil, c'est eux les méchants".... encore et toujours de la dualité, du conflit, de l'opposition qui ne font que nourrir le fossé entre notre tête et notre cœur.

Être acteur de la mutation de ce monde demande beaucoup de courage, car la plupart des personnes de votre entourage ne vous suivrons pas dans un premier temps. Car vous le savez, quand on sort du moule, la brebis égarée sera toujours rejetée par le troupeau. Il me semble donc qu'il faille se libérer du besoin de reconnaissance extérieur. Cette validation ou "légitimisation" que nous attendons telle des statues promis à la décrépitude.

Sortir des conditionnements liés à notre bonne éducation est un autre défi.... car ceux ci sont généralement hérités depuis fort longtemps et sont empreints de limitations  inconscientes puissantes. La résilience est une clé prépondérante pour renaître une humanité nouvelle et agissante. Décristalliser toutes ces mémoires qui sont aujourd'hui des boulets et non plus des bagages pour l'avenir. Honorons plutôt nos aïeux car ils ont vécut en nous précédant tout ce dont nous n'avons plus besoin de vivre aujourd'hui. Tout cela a désormais assez macéré pour que nous en fassions un terreau idéal afin d'y planter les graines du nouveau monde. 

Vous le comprenez, en arriver à suivre son coeur est ce qui fait être humain sur cette Terre. Le libérer de sa prison et lui restituer sa royauté. Sortir de sa zone de confort, qui en réalité n'en a jamais été une. Le véritable luxe est d'être complètement libre... Accepter le dépouillement. 

Car comment puis-je agir les poings et mains liés.

Mon histoire d'homme ou de femme est fondée sur des transmissions multi-millénaires dont il est temps d'en extraire l'essence.




vendredi 5 octobre 2018

De la Liberté...


Comment atteindre ma pleine Liberté, m'affranchir de ces enclaves qui semblent me contenir encore et toujours, visibles ou invisibles ?

Le texte qui suit, écrit en conscience peut vous aider à enclencher les mécanismes intérieurs. Il peut se lire en silence ou voix haute. 



Je demande à L'Univers d'être préparé(e) à entrer dans ma pleine Liberté
Mais avant tout je prends conscience dès maintenant
que je dois me connaître.

Car comment atteindre la plein potentiel de mon Être sans savoir de quoi je suis fait ?

ET pour cela j'accepte d'entrer dans mes profondeurs, 
Je suis prêt(e) pour la grande initiation de la Rencontre.

J'ouvre la porte de mon Coeur et j'y entre en conscience. (ceci est à effectuer en visualisation)

Dans l'espace de mon Cœur, je demande à accueillir :

Tout ce que je ne veux pas voir de Moi
Tout ce que j'ai remis à plus tard
Mes plus anciennes blessures
Mes combats intérieurs
Mes vides et manquements
Mes vieilles culpabilités
Mes rancœurs et colères
Mes envies d'ailleurs
Mes plus profondes tristesses 
Mon rejet ce cette présente réalité
Mes peurs les plus vertigineuses
Mes écailles et remparts
Mes doutes et incompréhensions

Le non-Amour et l'ignorance


J'accueille la totalité du contenu de mes ténèbres 
et les lieux où elles ont pris naissance
 et je les embrasse, de tout mon cœur.

Car elles sont partie intégrante de ce que Je Suis. 
Elles sont mon socle.
Elles sont l'humus qui nourrissent mes racines.
La Terre fertile qui me permet de fleurir et d'offrir les meilleurs fruits.

Comment ai-je pu tirer le rideau aussi longtemps sur ce qu'il y a de plus riche et de plus sublime  ?

Je me pardonne, maintenant je ne suis plus un ignorant(e).

J'entre ainsi dans ma pleine réalité, au cœur de mon cœur,
Je prends place et je peux marcher en totale présence, droit(e) et libre.

Merci.

(Respirer profondément et accueillir)










samedi 1 septembre 2018

Du karma...

De nouvelles compréhensions nous arrivent sur la notion de karma et aussi par association sur la question du destin et de la réincarnation.

Nous le savons maintenant, la notion de Karma, n'est pas du tout négative. Le karma n'est pas "une dette" à payer (à qui d'ailleurs sinon à nous-même). Nous sortons tout juste de cette "croyance". Il est le résultat d'actions menées par l'âme au fur et à mesure de ses incarnations.

D'ailleurs il n'est pas positif non plus, voyez-le d'un angle plutôt neutre. IL est la conséquence d'actions et de choix d'expériences. 

Levons ensemble un nouveau voile. 

ET si, finalement ce karma, cette accumulation de conséquences, n'était pas ce qu'elle paraît être : cette roue sans fin, le fameux "samsara", dans lequel nous entrons à un moment donné par le fait même de choisir l'incarnation et dans lequel nous sommes piégés jusqu'à la libération de l'âme, sa complète réalisation.... 

J'amène ici à découvrir une nouvelle croyance qui demande à être mise en lumière. C'est le libre arbitre que nous avons tous qui peut être la clé de cette nouvelle compréhension : si nous avons effectivement le libre-arbitre, pourquoi être ainsi "englué" dans ce système qui semble répondre à des lois limitantes ?

C'est donc un choix. ET non un phénomène subit. 

Ce phénomène du karma serait parfaitement illusoire mais nécessairement un choix volontaire collectif de le maintenir ainsi. Collectif, puisque cela concerne apparemment pas mal de monde !!

Une question qui peut ici se poser : est-ce que ce choix collectif prime sur mon choix en tant qu'âme individualisée ? Ai-je adhéré d'une façon ou d'une autre à une sorte de "pacte" sur lequel je ne peux revenir ou bien ai-je le choix tout de même ?

Tous ces maîtres qui s'incarnent et qui finalement nous enseignent tous une forme de libération, de transcendance de notre condition, pourquoi le font-ils ? Si c'est un choix délibéré de notre part de vivre la réincarnation, pourquoi nous inciter à en sortir ? 

En réponse, peut-être quelques pistes... Le maître agit peut être comme une sorte de phare lorsque nous nous perdons de trop dans cette illusion (choisie!), pour nous ramener à un niveau acceptable qui permet que les expériences soient bénéfiques au collectif. Pour éviter de sombrer dans des ténèbres inextricables. Mais si je prends cette piste intéressante, elle intervient contre mon libre-arbitre, puisque ce maître va "influencer" ma trajectoire. Alors autre piste : c'est nous-mêmes qui nous nous envoyons ces fameux maîtres, comme un système de garde-fou, pour ne pas perdre de vue un certain "objectif", pourquoi pas ? Cela n'interfère pas, puisque je l'ai décidée au préalable. 

Si je valide cette dernière probable explication, cela ouvre à l'existence d'un "plan". Une sorte de trame déjà pensée et réfléchie à l'avance... ET si toutefois je me perds de trop dans l'expérience, j'envoie des "rappels" à l'ordre du plan. Ces rappels seraient des incarnations d'êtres réalisés qui sont des formes de nous-mêmes mais en plus avancés, comme si finalement tout cela étaient déjà vécus... Yeshoua, le Christ, par exemple était perçu et l'est d'autant plus aujourd'hui, comme une sorte de "modèle" parfait de l'être humain, le chemin à suivre, la voie de l'homme encore en devenir.

Je sais, c'est peut être casse-tête tout cela. Mais le but est ici d'ouvrir un peu plus nos consciences afin d'arrêter de buter sur des croyances qui nous limitent et nous empêchent de grandir. 

Et si le karma, est finalement un vaste plan, servant à nourrir un dessein d'évolution ? Et non plus un cycle infernal, inextricable que nous essayons absolument de fuir....







mardi 21 août 2018

Du feu.. du coeur...

Où est passé votre feu ?

Celui qui vit dans votre cœur ?

Pourquoi tant de tiédeur, de dos courbés, de regards baissés.

Où est passé votre noblesse ?

Si peu de passions, si peu d'audaces et de folie.

Je ne vous parle pas d'un feu de paille,

ou d'une petite flamèche pour se donner bonne conscience.

Ce feu qui brûle, qui ne se pose pas de questions sur lui-même, ni pourquoi il le fait, ni comment...

Il le fait parce qu'il Est le Feu, la Vie en action.

Au centre de votre poitrine, il Est, il Sait.

IL est votre phare depuis l'aube des temps,

Il est puissance,

il est transcendance...

Il est Amour brut.

Qu'attendez-vous pour le suivre
Au lieu de l'étouffer à coup de je veux... à coup de pourquoi... à coup de parce que...

Attisez-le, dès maintenant.
Embras(s)ez-vous... libérez ce feu vivant...
Soyez la Vie
Soyez




lundi 20 août 2018

Du couple divin...

Mon précédent texte sur le masculin sacré a amené une première grande réflexion sur ce qu'est le couple divin.... incarné. Il en découlera peut être d'autres articles par la suite, en fonction évidemment de ma propre compréhension de ce sujet très délicat et des énergies du moment.

Depuis quelques années beaucoup de maîtres ou d'êtres réalisés l'annoncent : les couples divins incarnés sur cette Terre sont à nouveau possibles et commencent à se rencontrer afin d'amener une nouvelle conscience.

Ce "concept" qui n'en est pas un, n'a rien à voir avec une histoire romantique basée sur la passion ou le coup de foudre. C'est bien plus complexe, quoique simple finalement, et cela demande une certaine maturité de l'âme, dans le sens bien sûr de l'expérience. 

L'image rêvée ou la quête idéale de rencontrer son prince ou sa princesse avec lequel ou laquelle nous passerons l'éternité dans un amour comme au premier jour n'est pas à perdre de vue non plus mais contient un revers dans lequel nous pouvons nous noyer. En effet, l'âme tendra toujours à rejoindre le divin d'une manière ou d'une autre... et la meilleure voie est celle du couple. Il en est le plus incroyable des vecteurs car il permet les grandes initiations liés à l'amour. L'Amour qui n'est Autre que le divin en action, les deux polarités dont il est constitué. 

La recherche de son "Autre" n'est pas une illusion, c'est au contraire la quête  la plus véritable et la plus nécessaire avant ou en même temps que celle avec le divin. Le revers est de vouloir trop s'identifier au schéma enfermant qui est de se perdre dans l'autre en espérant combler des manques ou se voiler soi-même sur des illusions, qu'il devienne exclusif au point de ne plus être relié à Soi. Ceci limite le champs d'action du couple très rapidement et viendra dessécher un individu dans le couple ou les deux jusqu'à la séparation.

L'autre, au contraire, est à percevoir comme un autre Soi et non pas comme une moitié. Un autre Soi qui correspond à ce que je vibre ET AUSSI qui correspond au plan divin prévu pour ce couple. C'est à dire un plan d'action universel, au service de l'humanité et de l'évolution des conscience. Pour porter cela, le socle solide du couple alchimique est primordial.

Cela demande donc pour l'un et pour l'autre d'être passé par des initiations conséquentes afin de se libérer de tout ce qui peut entraver la libre expression des deux polarités, dans la matière, et sur tous les plans, afin que la réunification se produise. IL s'agit donc en tout premier lieu d'une alchimie intérieur qui doit se produire, c'est à dire le déblocage de tout ce qui contient ou empêche les polarités divines de s'exprimer (masculines et féminines) : les peurs, les croyances, illusions, etc. (voir mon precedent article sur le masculin sacré) Quand ce premier stade est transcendé (ce qui peut demander beaucoup beaucoup de vies), alors seulement ensuite, au moment le plus juste,  l'être qui vis le processus similaire et qui correspond aussi à la même vibration apparaît dans la vie de l'autre. Soit dans la phase de finalisation du processus soit juste après.

Les couples divins sont une expression du divin dans la matière, dans un Amour supérieur, ayant dépassés les plus grandes initiations liés à l'Amour; des piliers sur lequel le divin peut s'appuyer et exprimer son essence. 

Pourquoi maintenant ? Ce n'est pas nouveau et cette possibilité réapparaît après un long cycle d'ouverture de conscience. Ces couples se fixent lorsque nous passons d'un cycle à un autre, servant de relais, de supports pour l'ascension. Ils sont choisis par le divin, selon le potentiel qui pourra en découler, en accord avec les 2 âmes qui décideront ou non de saisir cette possibilité. 

Pour illustrer ce texte, je replace ici la première video sur les couples divins de Fabrice palmer, complété par la deuxième partie avec les questions/réponses des participants, apportant d'autres éclaircissements.




lundi 6 août 2018

Du masculin... divin

Dans 2 jours a lieu le portail du Lion (8 août)... signe solaire par excellence. Période idéale pour accueillir le masculin sacré en Soi ou faire le point sur ou nous en sommes à ce propos. Cela bouge pour beaucoup à ce niveau depuis quelques mois, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. 

L'homme prend sa place tout doucement, invité par les femmes en travail depuis près de 2000 ans... Vers un féminin sacré qui va bientôt connaître son plein épanouissement. Les hommes vont de plus en plus se réunir en conscience afin de guérir leurs blessures, travailler en commun afin de repenser la condition masculine et aller vers un masculin divin au service et en accompagnement du féminin sacré. Le réveil de ce masculin sacré nous apporte à nous aussi, femmes, le réveil de notre masculin sacré, annonçant la femme solaire, la femme polarisée, la femme complète.

Mais qu'est-ce que l'énergie masculine ? 

Pour les hommes ou pour les femmes, elle est la même. Au niveau de notre système énergétique interne, il n'y a pas de différences entre les hommes et les femmes, nous pouvons dire que nous sommes "asexués". Nous avons toutes et tous une polarité dites féminines et une polarité dite masculine. Il n'y a que l'apparence physique qui va définir notre sexe, la polarité que nous avons décidés d'expérimenter dans la matière, à travers le corps. 
Cette énergie, ce "YANG", se manifeste toujours de la même façon : c'est la force agissante, la verticalité, la protection, le sens logique, le cadre, la matérialisation, l'ensemencement... Il est complémentaire à l'énergie féminine qui aura les particularités opposées. Les hommes ou les femmes peuvent complètement exprimer ces qualités. Il en est de même pour l'énergie féminine.

Dans un précédent texte j'expliquais comment pouvait se construire ce "masculin" en nous depuis notre naissance jusqu'à notre vie d'adulte. Le père étant le modèle (ou un autre modèle pouvant représenter le Père), c'est sur cette référence que se basera ce YANG; soit il sera plutôt construit sainement et ne sera pas trop problématique, soit basé sur une référence blessée, tel un château de cartes il se formera de façon anarchique et finira par s'effondrer aux première grosses épreuves de Vie. Une troisième alternative, que l'on retrouve beaucoup de nos jours, c'est un masculin de substitution qui a pris naissance sur une absence de modèle. Soit par l'absence du père ou le refus du modèle de père. Dans ce cas, il y a "absorption" du père en Soi... Et l'on devient ce père, on "endosse" le père dans tous ce qu'il aurait pu représenter dans l'idéal. Au lieu de prendre modèle, on projette en soi tout ce qui aurait été attendu de ce père absent ou rejeté... Cela se caractérise par une certaine rigidité, des prises de rôles masculins (plus flagrants pour les femmes), une apparence physique très masculine, une force mentale très présente au détriment des émotions, un rapport au corps difficile, une sensibilité amoindrie, des surmenages fréquents.... Bref un masculin qui au fil du temps devient toxique pour la personne qui le porte, une prison dans laquelle l'échappatoire devient difficile, enfermant peu à peu le féminin qui ne peut plus s'exprimer. A l'extrême ce masculin devient agressif, perdant la connexion avec sa contre-balance féminine. Il s'assèche, devient aigri et dans son aveuglement devient irrespectueux et violent...

Qu'est-ce que le masculin sacré ou divinisé ?

Le faucon, symbole du masculin sacré

Dans l'explication précédente, nous parlons d'un masculin souffrant, biaisé par des fondations déjà bien fragiles et quelquefois depuis de nombreuses générations. 
Aujourd'hui nous entendons parler de masculin sacré ou divinisé, qui est-il et quelle est la passerelle possible avec mon masculin déjà existant ? 
Le masculin sacré porte les vertus du masculin originel. La polarité qui existe partout dans l'Univers et qui a été à l'origine de l'ensemencement, via le principe féminin de tous les mondes. Cette polarité n'a subit aucune déviance, atténuation quelconque liée à notre existence humaine. Cette polarité divine ne nous appartient pas, c'est une manifestation qui s'exprime à travers nous. Contrairement à notre masculin "construit" que nous nous sommes nous-même établit selon des croyances et des schémas influencés par les blessures liés au Père. En même temps celui-ci nous appartient car nous l'avons validé et en même temps il nous appartient pas, puisqu'il est "empruntés" par pure défense et survie du psychisme.

Même si les vertus du masculin sacré sont "divines", "pures", il est tout à fait possible de les exprimer dans la matière et à travers nos moyens d'expression. Il s'agira dans un premier temps, plus ou moins long, par un travail de développement personnel, de transcender les cellules souffrantes, les transformer afin qu'elle se transmutent au fur et à mesure. Plus je me libère, plus je laisse place à la Lumière qui vient transcender. C'est une forme de résilience : Identifier, comprendre, se pardonner, accepter, accueillir, transformer.... ET au fur et à mesure du travail, le masculin initialement souffrant sera pacifié et acceptera de revenir à sa juste place, auprès du féminin, de remplir son rôle divin vis-à-vis du principe féminin, dans le respect et l'accueil mutuel. Alchimie qui se produit tout d'abord à l'intérieur de Soi et qui se manifestera par effet miroir à l'extérieur de l'Être également. 

Par exemple, si ce travail est effectué dans le couple, les rôles de chacun se verront ajustés harmonieusement...soit dans un couple qui est déjà existant, soit par la formation d'un nouveau couple arrivé au même stade de travail.  Et la voie vers le couple divin s'inscris naturellement. Le couple divin n'est pas une mode de notre temps ou une émergence nouvelle, il est connu depuis des millénaires. Il émerge à nouveau dans notre ère et tend à être à nouveau exprimés dans la matière, annonçant l'apparition d'une nouvelle humanité, dotée d'une conscience augmentée... du fait justement de la "divinisation" de nos polarités, amenant la possibilité du couple divin, qui lui-même amène la possibilité de mettre au monde des enfants et et des plans "divins": libres de tout conditionnements liés aux polarités souffrantes.

à propos du couple divin, explication très claire : 









samedi 23 juin 2018

De la révélation....

Le feu du solstice apporte révélation et mise en lumière...

Jusqu’où laisserez-vous pénétrer la lumière en Vous ?

Jusqu’où êtes-vous prêt à reconnaître qui vous êtes réellement ?

Peut être ce texte inspiré vous éclairera un peu plus.....



Il est l'heure de la mise à nue !
je laisse la lumière
toute puissante
me révéler qui je suis.

Je me souviens de cet engagement
qui est inscris au fond de mon âme,
cette allégeance divine,
Ce sceau d'éternité.

Il est temps que je me restitue
mes pleins pouvoirs,
au regard de mon accueil que je réalise en cet instant.
Dans tout mon être.

A partir de ce jour, rien ne sera plus comme auparavant,
je renonce à tout ce qui me sécurise,
ce qui me maintiens dans l'ombre de moi-même,
Il en est assez.

Je n'ai plus besoin de cet ancien qui n'a plus de raison d'être
car à la lumière de ma puissance,
il se dissous comme du papier de riz à l'approche d'une flamme,
celle, ardente, de mon cœur divin.


Aujourd'hui je comprends 
que les peurs que j'abandonne dès maintenant,
sont ma chrysalide toute desséchée, 
et non l'armure dont je me croyais dotée.

Et le papillon que je suis devenu déploie ses ailes irisées,
Pour un autre espace encore inexploré,
le soleil réchauffe mes ailes encore toutes moites de mes anciens tourments,
sur le point de m'élancer au sein de cette enivrante liberté.

je m'envole et je ris maintenant de mes propres mystères,
que j'ai mis en place avec tant de sérieux,
alors que je jouais de moi,
dans l'obscurité de ma grotte initiatrice.

Je suis ce papillon découvrant la Vie,
avec tous ces possibles, 
me laissant porté au gré du vent,
accueillant la légèreté et entrant dans la danse de la Vie.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...