Translate

Homme debout

mercredi 22 mai 2019

De la Vie...

Hommage à la Vie,
Qui te traverse, qui nous explore,
Depuis le Ciel jusque dans tes cellules,
Elle vibre, serpente, pétille.

Elle est l'Amour en action,
Qu'il suffit d'embrasser, d'accueillir,
En tout temps et tout instant,
Il n'y a que Cela.

Nos cœurs, Ta coupe s'abreuvent
de cette source intarissable.
Nos corps, réceptacles parfaits,
ton temple, honorent Sa Présence.

Onde, Courant, Souffle, Lumière,
Qu'importe les noms que l'on te donne,
Tu es affranchie, libre,
ET je te rejoins.

Tu viens et repars,
Entretien le désir, la fureur de Toi,
ce feu, cet Or
Tant convoité.

Dieu, Mère Nature, Création, Univers,
Peu importe Qui tu Es,
C'est en acceptant de ne pas savoir
que tu as commencé à m'habiter totalement.


jeudi 18 avril 2019

De l'apocalypse...

Que vous en ayez conscience ou non, nous vivons actuellement une période extraordinaire ou tous les compteurs se remettent à zéro... Tout se retourne, s'inverse, s'effondre même. Certains appellent cette phase du temps, l'apocalypse, la fin des temps. Le temps de toutes les écroulements dans tous les sens du terme est arrivé, mais aussi de tous les possibles !

Un vertigineux basculement est en train de se produire. 

Le maître devient l'élève.... "les derniers seront les premiers" !

"Plus rien n'a de sens..." et heureusement ! Pourquoi y aurait-il une "norme", "un sens" à toute chose, un ordre défini ? La bascule bascule, les polarités (internes) s'inversent, Le chaos est bien aujourd'hui le seul maître que nous rencontrons (Shiva, Kali, etc...) La danse de la Vie se met en branle.

Tout un pan de notre histoire d'humain, s'écroule. Une synthèse nous est proposé avant de passer à la suite : On refait le même scénario catastrophe ou cette fois-ci avons-nous bien compris l'histoire ? 

Alors des masques tombent, tout autour de toi, peut-être aussi les tiens. A toi de le laisser aller ou d'essayer en vain de le remplacer sur ta figure mais malheureusement l'élastique est bien trop usé par le temps, ou de faire celui qui est étonné ou celui qui ne veut pas voir.

Jusqu'à aujourd'hui, qu'as-tu nourris en toi ? As-tu creusé un trou béant à la place de ton coeur ? Alors qu'as-tu nourris si ce n'est ton coeur ? Ton égo ? 

Oui ton égo. Ce n'est pas parce que tu pries tous les jours, que tu as fais tous les stages en développement personnel et spirituel, que tu maîtrises toutes les super techniques à la mode, que tu "canalises"... et j'en passe,  que tu as trouvé ton cœur.

Cela est je pense même la plus difficile des voies (spirituelle) qui puisse exister car la plus pernicieuse. Car dans le silence de ton désir l'égo enfle et s'arme..., le plus formidable déni dans ce monde c'est d'être tellement en quête de la lumière, de courir éperdument vers elle, et de plus percevoir son ombre qui grossi derrière Soi.

Ceci est une grande illusion bien sûr car au soleil couchant de notre ère, nos ombres sont devenues plus grandes que nous mêmes. Et dans la nuit que nous nous apprêtons à traverser, soit celui-ci nous dévore, soit la lampe de mon cœur s'illumine (l'ermite lame 9 du tarot). Car quand je suis illuminée du dedans je ne projette plus d'ombre, je n'ai plus d'attente de qui que ce soit.

Ton édifice s'écroule, tes fondations sont-elles assez solides ?

Il n'y a que les simplifiés qui entreront dans la chambre nuptiale de l'alchimie intérieure.

Autrement dit, les êtres qui ont choisis de nourrir le cœur, de prendre soin de leurs fondations. Ceux qui ont d'abord érodés patiemment les murailles de la peur, contrairement à ceux qui ont bâtis leur château de carte par-dessus dans une course à celui qui ira le plus haut. 

Si je te retire tes supers-pouvoirs que reste-t-il de toi ? Un être aigris et en colère ? C'est ton humanité qui est assoiffé. Avide de toi-même, tu deviens avide des Autres. C’est le triste constat. Qu'as-tu fait de ton corps, de tes émotions, de tes rêves ? Qu'as-tu fait de ton humanité ?

Le soleil incarné en le maître Jeshoua nous a jadis montré la voie. Rayonnez de l'intérieur, le paradis est là, en Vous (doigt pointé sur le coeur). En lui réside la Paix absolue, la force indestructible (Aahata), la seule Vérité. Quelle simplicité ! 

Alors où vas-tu, que fais-tu (loup y es-tu, hi hi hi) ? Tu décides de t'accrocher aux derniers pans de tes vieilles robes poussiéreuses ou tu ouvres les bras aux nouveaux possibles ? Car il est encore temps. 

Le temps du grand retournement intérieur est arrivé.

Le grand miroir s'inverse
plus de maîtres, plus de savoirs,
plus de haut ni de bas, 
ni de gauche, ni de droite
seul le cœur reste ce qu'il Est,
car il est le Centre, 
le milieu de la balance,
le point zéro.

En lui, aucuns désirs,
aucunes armes, aucunes possessions.

Réfugies-toi en Lui
Déposes-toi
Ressources-toi
Pendant que les temps cessent,
que les torrents
Les vents,
Les feux
te préparent un nouveau Monde.


En complément, un enseignement de François Breton :


























mercredi 17 avril 2019

Du sacré...

"Ne touchez pas à cela, c'est sacré !"

Confondez-vous le mot sacré avec le mot "tabou" ?........

Sachez que lorsque vous commencez à aspirer au sacré,
les voiles se déchirent
sur l'infini beauté,
 dénudée
 de tous espoirs, devoirs, vouloirs.

Sachez les amis,
Que le sacré n'a aucune résidence
ressemblance, ni descendance,
Dépouillé 
de toutes appartenances, cœurs rances et allégeances.

Sachez chers Cœurs,
Que le sacré n'existe pas, aucunement !
Point de corps, ni d'esprit, ni même le rien, encore moins.
Délivré
de toute apparences, vraisemblances ou carences.

Sachez chers pèlerins,
Que le sacré se ne trouve pas, non.
Sans maison, ni visage, pas même un seul de leur mirage,
Libre,
d'accomplissements, de couronnements et de parements.

S'en approcher, l'évoquer, l'effleurer...
Le désirer, le pressentir...

T'en faire brûler le Cœur d'Amour, embraser ton être...
Sacré Cœur du Cœur sacré,
Cœur caché,
qui se dérobe aussitôt je pense le rencontrer.

L'éternel présence absente,
qui te fait courir dans son immobilité,
Te fait vivre par son inexistence,
Respire malgré son interminable apnée !

Le ça-crée t'enseigne :
 le jour où tu me trouveras,
saches cher initié de la Vie,
que tout sera terminé pour toutes formes,
toutes Vies, toutes substances, tous embryons de concepts,
tous étincelles de matrice,
Car tu seras devenu le Suprême.

Voilà pourquoi dans ton esprit, cher enfant,
le mot sacré fait alliance avec le mot "tabou"
Car dans ton ardent désir de me rejoindre,
y réside avec la même force,
la peur viscérale de perdre la Vie par la Mort.
Sache ceci cher âme,

Crée dès lors que tu es en-Vie.

C'est Cela










Humain, Je Suis

Je suis fille et fils de la Terre et du Ciel,

Sur Terre, j'ai en toute liberté choisis mes parents ou  les personnes reconnus comme tels (prénoms et noms)

Qui m'ont acceptés de m'accueillir en leur sein. Eux-mêmes par leurs parents respectifs ou reconnus comme tels.

J'ai moi-même été désigné(e) par l'âme de (noms des enfants) ou enfants de coeur ......
que j'ai acceptés et accueillis dans ma maison et dans mon coeur.
Je reconnais aujourd'hui avoir choisis délibérément ce cercle idéal d'expérience, y compris, le pays d'accueil, son climat, son état d'évolution, et ses coutumes, cette famille, cette Terre qui me permettent idéalement de réaliser mes aspirations d'âme.

Sur cette Terre, en tant qu'humain, je m'inscris également dans une autre grande famille réunissant plusieurs règnes tels que les animaux (enseignants), les végétaux (guérissant) et les minéraux (me portant).

Mon corps que j'habite est composé de tous les éléments du Ciel et de la Terre.

De ce ciel mon âme provient, y reste, et y reviendra. Je m'inscris également dans cette famille galactique des étoiles, des planètes et de l'Univers entier, de tous les êtres invisibles vivant sur les autres plans et de ses créateurs et leurs créateurs.

Depuis l'esprit qui pense les mondes jusque dans les plus infimes cellules de mon corps, il n'y a pas de différences, ni de temps, ni d'espace, aucune séparation.

Tout est parfait et juste dans tous les instants de mon existence.

J'honore mes ancêtres, les enfants qui me font suite, les règnes qui m'entourent, les éléments qui composent ma chair, les êtres de l'au-delà, l'Univers entier et les grands architectes de tous les mondes.

Je m'honore enfin car j'ai le courage et le désir d'accompagner ce souffle qui m'habite jusque dans la matière la plus dense afin que la vie puisse s'y infiltrer et animer le grand cœur de l'Humanité.

Je suis exactement à la place idéale pour ma réalisation et de tout ce qui me pénètre et m'entoure.

Je suis Cela.




lundi 7 janvier 2019

De 2019...

Bonne et heureuse année 2019 !


2018 nous a demandé d'écouter et de suivre notre cœur. Ce n'est jamais la voie la plus facile, car elle demande de prendre de la hauteur afin de passer au-dessus des obstacles liés à nos propres croyances. Vous avez suivi votre cœur telle une balise dans la nuit, vous faisant même vivre par-foi des véritables épreuves de FOI.


2019 nous demande la confirmation de ce choix de cœur... Il est de l'engagement ou du ré-engagement, d'un enracinement profond. Cette nouvelle année est une année 3. Ce chiffre représente la créativité, la mise en oeuvre. Mais sans enracinement dans ses profondeurs, les projets n'ont pas assez de fondations pour voir le jour.

Qui dit enracinement, dit entrer dans ses terres intérieures et donc oui il est possible d'y trouver en premier lieu des mémoires ignorées, refoulées, personnelles ou universelles. Le travail a d'ailleurs déjà commencé depuis le mois dernier depuis la nouvelle lune de Décembre. Il est véritablement question d'aller plus loin dans nos pardons intérieurs. 

C'est un peu à l'image d'un racine qui ayant épuisé les ressources de la Terre de surface, est contrainte de percer très méticuleusement une strate rocailleuse pour accéder à d'autres terres, plus riches, afin de pouvoir croître à nouveau et s'élargir.

C'est aussi par ailleurs se donner plus de chance de rencontrer les racines des arbres voisins, de communier, de partager, de co-créer... Le 3 est aussi le chiffre de la communication, du lien à l'autre.

La notion d'engagement précédemment citée est très importante car elle est l'axe vertical qui pousse mes racines vers le bas et me confère assise et force. Quel que soient les choix que j'ai pu faire en 2018, cette nouvelle année, déjà très exigeante vous demande de les poser en Soi.


Au regard de tous les mouvements extérieurs qui se produisent depuis quelques temps, comprenez bien que plus le vent est fort, plus je dois aller chercher dans mes profondeurs pour y trouver nourriture, puissance, sérénité. Rester droit, vrai. Les vieilles feuilles désuètes seront emportées mais mon axe et mon essence restent intacts et d'autant plus apparents.

Accepter la lenteur, le silence et la communion véritable avec Soi et les Autres. 

Une nouvelle marche nous conduisant vers nous-même et sa fructification...



mercredi 19 décembre 2018

Hymne au masculin...

Moi, femme, féminin en réveil, 
Je prends le temps ici et maintenant,
De te dédier ces quelques mots
Telle une sève qui s'écoule de mon ventre 
et chante ton hymne.
Ô toi homme, masculin en résurrection.

Il est temps que le cœur des femmes te reconnaissent,
Te dédie la place qui te revient depuis si longtemps.
Nous t'avons élevé au rang d'ennemi,
à tel point qu'à ce jour nous pensions complètement t'avoir perdu.
Nous nous relevons à peine de millénaires d'écrasement.
Et oui c'est vrai, nous t'en avons voulu.

Nous avons fait reposé sur toi toute la responsabilité
et le poids de nos échecs.
Alors la femme se dérobant sous tes yeux,
tu t'es réfugié sur une île de sécheresse,
si loin de ton cœur qui n'en pouvait plus,
du fardeau ainsi porté.

Alors tu t'es investi de rôles, tantôt chevalier,
tantôt meurtrier.
"Que faut-il faire pour réveiller ma déesse,
Ma belle que j'ai perdu depuis le fond des âges ?"
Alors tu as essayé tant bien que mal...
Mais tu vois maintenant, elle se réveille... ici et là, tu as réussis !

Oui je sais tu es bien harassé d'avoir tant œuvrer
sans même un seul regard d'amour confié.
Alors que les yeux de la belle s'embrasent à nouveau,
Je me fais épaule maintenant pour te relever,
moi féminin resurgit grâce à Toi.
Courage mon homme, les temps à venir sont les tiens.

Je me fais alcôve pour que tu viennes te ressourcer,
mais aussi socle pour que tu puisses t'ériger.
Toi, puissance, toi, semence.
Pare-toi à nouveau d'or et de Lumière,
non plus pour partir au combat,
mais, toi, Roi que tu Es, investis le royaume de mon Cœur qui te revient de droit.

Je suis Femme, Déesse, pour te servir et t'honorer,
Je m'en souviens maintenant.
Il n'y a plus de dominant(e) ni de dominé(e),
Ne baisse donc plus les yeux à ma venue,
Car c'est à moi de tomber à tes pieds et de lever mon regard,
En hommage à ta persévérance et à la merveille que tu Es.

Je sais qu'aujourd'hui, ta femme retrouvée, 
ton cœur d'homme,
Oseras à nouveau être un conquérant,
Et ainsi veiller que ta Bien-Aimée ne se rendorme pas,
et que l'Amour puisse s'infiltrer librement
dans le cœur du vivant.





mardi 18 décembre 2018

Qui suis-je.. ?

En cette fin d'année plutôt houleuse au niveau social et politique, qu'ai-je à comprendre sur moi-même et au niveau universel... 

En tant que thérapeute holistique je constate une similitude remarquable sur les différents patients qui viennent me consulter : les centres du plexus solaire sont bien malmenés et l'élément feu est en retrait. Qu'est-ce que cela indique ? 

Le centre du plexus solaire est relié à mon identité, au moi-je, aux émotions exprimées ou réprimées, correspondant à la période de l'adolescence dans mon histoire cellulaire, à mon lien Terre-Ciel, la transformation de l'énergie qui entre dans mon corps et son stockage, le soleil qui rayonne, mon charisme. Associé à l'élément feu il me permet d'être dans l'action, de m'exprimer, de me faire respecter et d'être en équilibre dans tous les domaines de mon existence (le feu est entre la terre et le ciel).

La remise en question personnelle et aussi universelle du moi-je, déclenche une sorte de "crise d'adolescence", une sorte de rébellion contre le monde extérieur. Cette confrontation, cette lutte, me confère l'illusion d'être séparé de mon entourage, revendiquant ainsi la croyance d'être libre, bannière au vent, de tout réfuter afin d'acquérir une sorte d'indépendance. 

Très intéressant, surtout en cette période Noël, ou période du "soleil de minuit", symbole de la lumière qui illumine les ténèbres. Ce soleil qui vient éclairer nos ombres, ce dont nous ne connaissons pas encore de nous-même. 

Alors où en êtes-vous dans votre quête de votre vérité ? Accueillez-vous le soleil en vous afin qu'il vienne dissoudre et mettre en Lumière vos parts de vous-même encore inexplorées ? 

Posez les armes et vos bannières, la liberté ne se trouve pas dans la séparation mais dans l'absorption. Inviter la Lumière dans ses ténèbres n'est pas un acte répréhensible, c'est inviter le diamant à se déposer dans son écrin.



mardi 27 novembre 2018

De l'humain...

Qu'est-ce que être humain ?

La question se pose aujourd'hui, à l'heure où sonne le glas de notre environnement, que nous avons épuisé jusqu'au la moindre goutte (tout du moins du visible). Que décidons-nous de faire aujourd'hui ? S'autodétruire ou changer radicalement ? Le désastre écologique nous ramène à nous-même, fatalement.

Mais que pouvons-nous faire, à l'échelle de cette planète, à l'échelle de l'humanité ? 

Je pense qu'il s'agit profondément de déconstruire absolument tous les enchaînements antérieurs qui nous ont menés jusque là. Sortir de tous les codes qui sont inscris partout dans mon corps, dans ma tête.... Les conditionnements liés à l'histoire de l'homme et en rapport à l'environnement qui l'accueille. 

Il est clair que nous allons tout droit dans un mur bien épais qui ne nous épargnera pas. 

Je peux pester contre la pollution, la politique, la pauvreté, les taxes et autres… Mais quelle est mon action concrète pour que cela change ? Finalement même en cela, en maugréant ou en manifestant, nous entrons dans un autre moule qui n'a aucun impact concret… du vent tout cela qui ne sert qu'à nous maintenir dans la croyance du devoir bien accomplit, du "je suis gentil, c'est eux les méchants".... encore et toujours de la dualité, du conflit, de l'opposition qui ne font que nourrir le fossé entre notre tête et notre cœur.

Être acteur de la mutation de ce monde demande beaucoup de courage, car la plupart des personnes de votre entourage ne vous suivrons pas dans un premier temps. Car vous le savez, quand on sort du moule, la brebis égarée sera toujours rejetée par le troupeau. Il me semble donc qu'il faille se libérer du besoin de reconnaissance extérieur. Cette validation ou "légitimisation" que nous attendons telle des statues promis à la décrépitude.

Sortir des conditionnements liés à notre bonne éducation est un autre défi.... car ceux ci sont généralement hérités depuis fort longtemps et sont empreints de limitations  inconscientes puissantes. La résilience est une clé prépondérante pour renaître une humanité nouvelle et agissante. Décristalliser toutes ces mémoires qui sont aujourd'hui des boulets et non plus des bagages pour l'avenir. Honorons plutôt nos aïeux car ils ont vécut en nous précédant tout ce dont nous n'avons plus besoin de vivre aujourd'hui. Tout cela a désormais assez macéré pour que nous en fassions un terreau idéal afin d'y planter les graines du nouveau monde. 

Vous le comprenez, en arriver à suivre son coeur est ce qui fait être humain sur cette Terre. Le libérer de sa prison et lui restituer sa royauté. Sortir de sa zone de confort, qui en réalité n'en a jamais été une. Le véritable luxe est d'être complètement libre... Accepter le dépouillement. 

Car comment puis-je agir les poings et mains liés.

Mon histoire d'homme ou de femme est fondée sur des transmissions multi-millénaires dont il est temps d'en extraire l'essence.




vendredi 5 octobre 2018

De la Liberté...


Comment atteindre ma pleine Liberté, m'affranchir de ces enclaves qui semblent me contenir encore et toujours, visibles ou invisibles ?

Le texte qui suit, écrit en conscience peut vous aider à enclencher les mécanismes intérieurs. Il peut se lire en silence ou voix haute. 



Je demande à L'Univers d'être préparé(e) à entrer dans ma pleine Liberté
Mais avant tout je prends conscience dès maintenant
que je dois me connaître.

Car comment atteindre la plein potentiel de mon Être sans savoir de quoi je suis fait ?

ET pour cela j'accepte d'entrer dans mes profondeurs, 
Je suis prêt(e) pour la grande initiation de la Rencontre.

J'ouvre la porte de mon Coeur et j'y entre en conscience. (ceci est à effectuer en visualisation)

Dans l'espace de mon Cœur, je demande à accueillir :

Tout ce que je ne veux pas voir de Moi
Tout ce que j'ai remis à plus tard
Mes plus anciennes blessures
Mes combats intérieurs
Mes vides et manquements
Mes vieilles culpabilités
Mes rancœurs et colères
Mes envies d'ailleurs
Mes plus profondes tristesses 
Mon rejet ce cette présente réalité
Mes peurs les plus vertigineuses
Mes écailles et remparts
Mes doutes et incompréhensions

Le non-Amour et l'ignorance


J'accueille la totalité du contenu de mes ténèbres 
et les lieux où elles ont pris naissance
 et je les embrasse, de tout mon cœur.

Car elles sont partie intégrante de ce que Je Suis. 
Elles sont mon socle.
Elles sont l'humus qui nourrissent mes racines.
La Terre fertile qui me permet de fleurir et d'offrir les meilleurs fruits.

Comment ai-je pu tirer le rideau aussi longtemps sur ce qu'il y a de plus riche et de plus sublime  ?

Je me pardonne, maintenant je ne suis plus un ignorant(e).

J'entre ainsi dans ma pleine réalité, au cœur de mon cœur,
Je prends place et je peux marcher en totale présence, droit(e) et libre.

Merci.

(Respirer profondément et accueillir)










samedi 1 septembre 2018

Du karma...

De nouvelles compréhensions nous arrivent sur la notion de karma et aussi par association sur la question du destin et de la réincarnation.

Nous le savons maintenant, la notion de Karma, n'est pas du tout négative. Le karma n'est pas "une dette" à payer (à qui d'ailleurs sinon à nous-même). Nous sortons tout juste de cette "croyance". Il est le résultat d'actions menées par l'âme au fur et à mesure de ses incarnations.

D'ailleurs il n'est pas positif non plus, voyez-le d'un angle plutôt neutre. IL est la conséquence d'actions et de choix d'expériences. 

Levons ensemble un nouveau voile. 

ET si, finalement ce karma, cette accumulation de conséquences, n'était pas ce qu'elle paraît être : cette roue sans fin, le fameux "samsara", dans lequel nous entrons à un moment donné par le fait même de choisir l'incarnation et dans lequel nous sommes piégés jusqu'à la libération de l'âme, sa complète réalisation.... 

J'amène ici à découvrir une nouvelle croyance qui demande à être mise en lumière. C'est le libre arbitre que nous avons tous qui peut être la clé de cette nouvelle compréhension : si nous avons effectivement le libre-arbitre, pourquoi être ainsi "englué" dans ce système qui semble répondre à des lois limitantes ?

C'est donc un choix. ET non un phénomène subit. 

Ce phénomène du karma serait parfaitement illusoire mais nécessairement un choix volontaire collectif de le maintenir ainsi. Collectif, puisque cela concerne apparemment pas mal de monde !!

Une question qui peut ici se poser : est-ce que ce choix collectif prime sur mon choix en tant qu'âme individualisée ? Ai-je adhéré d'une façon ou d'une autre à une sorte de "pacte" sur lequel je ne peux revenir ou bien ai-je le choix tout de même ?

Tous ces maîtres qui s'incarnent et qui finalement nous enseignent tous une forme de libération, de transcendance de notre condition, pourquoi le font-ils ? Si c'est un choix délibéré de notre part de vivre la réincarnation, pourquoi nous inciter à en sortir ? 

En réponse, peut-être quelques pistes... Le maître agit peut être comme une sorte de phare lorsque nous nous perdons de trop dans cette illusion (choisie!), pour nous ramener à un niveau acceptable qui permet que les expériences soient bénéfiques au collectif. Pour éviter de sombrer dans des ténèbres inextricables. Mais si je prends cette piste intéressante, elle intervient contre mon libre-arbitre, puisque ce maître va "influencer" ma trajectoire. Alors autre piste : c'est nous-mêmes qui nous nous envoyons ces fameux maîtres, comme un système de garde-fou, pour ne pas perdre de vue un certain "objectif", pourquoi pas ? Cela n'interfère pas, puisque je l'ai décidée au préalable. 

Si je valide cette dernière probable explication, cela ouvre à l'existence d'un "plan". Une sorte de trame déjà pensée et réfléchie à l'avance... ET si toutefois je me perds de trop dans l'expérience, j'envoie des "rappels" à l'ordre du plan. Ces rappels seraient des incarnations d'êtres réalisés qui sont des formes de nous-mêmes mais en plus avancés, comme si finalement tout cela étaient déjà vécus... Yeshoua, le Christ, par exemple était perçu et l'est d'autant plus aujourd'hui, comme une sorte de "modèle" parfait de l'être humain, le chemin à suivre, la voie de l'homme encore en devenir.

Je sais, c'est peut être casse-tête tout cela. Mais le but est ici d'ouvrir un peu plus nos consciences afin d'arrêter de buter sur des croyances qui nous limitent et nous empêchent de grandir. 

Et si le karma, est finalement un vaste plan, servant à nourrir un dessein d'évolution ? Et non plus un cycle infernal, inextricable que nous essayons absolument de fuir....







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...